Vérifiez Votre Éligibilité !

Isolation de Cave – Sous Sol

Pro Isolation Isolation de Cave – Sous Sol
Isolation des Combles Perdus

Isolation de Cave – Sous Sol

Peu de particuliers accordent de l’importance à l’isolation de leurs caves, pourtant, confort et économie d’énergie sont deux raisons parmi tant d’autres aussi intéressantes, qui devraient vous faire penser à isoler le sous-sol ou la cave de votre habitat.

En effet, l’isolation de la cave peut vous permettre d’améliorer considérablement le bilan thermique de votre maison et éviter ainsi 10 % de déperditions en choisissant les bons matériaux et la bonne méthode.

Voyons donc quelles sont les différentes options possibles pour isoler votre cave ou votre sous-sol de manière efficace, des murs jusqu’au plafond.

Tout d’abord, faites un constat sur l’état de votre cave

Comme toujours, les méthodes pour isoler un sous-sol ou une cave sont aussi nombreuses, néanmoins le principe et les objectifs restent les mêmes : éliminer les fuites d’énergie, améliorer le confort de la maison et faire réaliser des économies d’énergie.

Cependant, choisir la manière dont on va isoler son sous-sol est une décision qui exige de prendre plusieurs critères en considération comme le taux d’humidité et l’aspect même de la cave. Il faut également tenir compte de votre utilisation de la pièce en question, par exemple dans le cas d’un sous-sol qui n’a pas vocation à être habité, il est inutile d’isoler les murs intérieurs.

Ainsi selon sa structure et sa construction même (Ex. : un sous-sol enterré ou un sous-sol semi-enterré), on constate que les méthodes et techniques d’isolation d’un sous-sol peuvent prendre diverses tournures.

Avant d’entamer des travaux, une évaluation préalable de l’état de votre sous-sol ou cave est nécessaire afin d’orienter votre choix par rapport à la méthode et aux isolants qui conviennent à vos attentes et votre budget.

Isolation du plafond de la cave

Quand on parle d’isolation de cave, la solution la plus rapide et la plus répandue c’est l’isolation du plafond. Isoler à partir du plafond est une excellente méthode qui s’avère très efficace, elle consiste à poser les matériaux isolants (ex. : plaques de polystyrène) sur le plafond, recouvrant ainsi toute la surface supérieure de la pièce.

Les matériaux fixés sur le plafond de la cave éliminent les ponts thermiques et deviennent dès lors une barrière isolante entre le sous-sol non chauffé et les autres pièces habitables de la maison qui se trouve au-dessus.

Il est également possible de procéder à l’isolation du sous-sol lors de la construction de la maison, il s’agit dans ce cas d’une opération qui consiste à isoler la dalle par-dessus à l’aide d’un isolant incompressible tel que la laine minérale, ou la méthode par-dessous qui consiste à placer les matériaux isolants entre la dalle et la chape de finition.

Ces deux méthodes sont d’une grande efficacité et peuvent être encore plus performantes en fonction des matériaux utilisés.

Isolation des murs de la cave

Si vous souhaitez isoler votre sous-sol en vue d’y aménager une ou plusieurs pièces habitables, il serait donc indispensable d’isoler les murs en plus du plafond.

Selon les caractéristiques de votre sous-sol ou cave (murs enterrés ou pas), la méthode d’isolation employée diffère.

Isolation des murs interne : la technique utiliser dans cas est la même que pour l’isolation d’un mur classique. La cave étant en contact direct avec le sol, il est de ce fait la partie de la maison la plus impactée par les remontées capillaires. Ainsi le taux d’humidité est un facteur important dont il faudra tenir compte lors de vos travaux.

Comme pour une isolation classique des parois internes, on fixe les panneaux isolants directement sur le mur ou sur une ossature métallique, selon l’aspect du mur. Cependant, il est indispensable d’opter pour un isolant insensible à l’eau (polystyrène extrudé, polyuréthane ou verre cellulaire, qui sont les plus recommandés) afin d’éliminer d’éventuels problèmes d’humidité.

Cette méthode est efficace, mais a comme inconvénient majeur la diminution de l’espace habitable de la pièce après la mise en place des matériaux.

Isolation des murs du sous-sol de l’extérieur : cette seconde méthode requiert plus de main-d’œuvre, vu l’importance de la tâche. Elle consiste à creuser des tranchées tout autour des fondations afin d’y introduire les panneaux rigides d’isolant, puis on applique par la suite un revêtement de protection qui protège contre l’humidité et l’infiltration de l’eau.

Cette technique l’isolation permettra de bloquer l’agression du froid avant même qu’il n’entre en contact avec le mur. Toutefois, l’isolant utilisé devra répondre à des critères d’imperméabilité, mais aussi de solidité.   

Isoler les murs de l’extérieur peut s’avérer complexe et nécessiter plus de travaux, néanmoins cette méthode ne réduira pas l’espace habitable de votre maison et vous garantit une isolation thermique performante.

Cas d’un sous-sol semi-enterré

Un sous-sol enterré suppose souvent la présence d’un garage au sous-sol. L’isolation de ce dernier est presque la même que celle d’un sous-sol enterré, mais implique tout de même d’autres critères qui sont à prendre en considération.

Isoler un garage au sous-sol nécessite ainsi de mettre en œuvre des méthodes appropriées non seulement pour un garage classique, mais également des méthodes appropriées pour un sous-sol normal.

Pour isoler un garage semi-enterré, on isole principalement et en premier lieu le plafond qui représente la première zone de perte d’énergie par l’une des nombreuses méthodes citées plus haut. Cependant pour plus d’efficacité, une isolation des murs et de la porte du garage serait également un plus, notamment pour se parer contre les effets de l’humidité et limiter le maximum possible les échanges d’énergies avec les autres pièces chauffées au-dessus ou à côté du garage.

Toutefois, cette pièce peut très bien être retapée et aménagée en une pièce très agréable. Dans ce cas-là, il faudra procéder à une isolation des murs semi-enterrés en contact direct avec le sol pour éviter les remontées d’humidité et la formation de moisissures.

Une isolation du plafond n’est pas nécessaire si la pièce est vouée à être une pièce habitable, car elle sera forcément chauffée. Néanmoins, si celle-ci est dotée d’une porte qui donne accès sur l’extérieur il devient dès lors indispensable de penser à isoler votre porte par une méthode toute simple qui consiste à appliquer un joint sur le dormant de la porte. Mais pour une efficacité optimale, investir dans une porte déjà isolée à sa conception est la solution la plus recommandée.

Les avantages de l’isolation thermique du sous-sol

Autrefois négligée lors de nos travaux d’isolation, les nouvelles exigences en matière de confort thermique des maisons de nos jours rendent l’isolation des caves plus pertinente et plus intéressante qu’auparavant.

Les avantages que vous pouvez tirer d’une telle isolation sont assez nombreux et essentiellement axés sur l’efficacité énergétique et votre consommation d’énergie.

Parmi ces avantages nous avons :

  • La disparition et l’élimination des ponts thermique grâce à la mise en place des matériaux isolants qui recouvrent toute la surface du plafond ou des murs.
  • La protection de votre cave contre les problèmes d’humidité et les formations de moisissures
  • Diminuez votre consommation d’énergie et devenez plus écologique tout en réalisant des économies considérables sur votre facture énergétique.
  • Et comme toujours, une bonne isolation thermique performante et efficace améliore par la même occasion le confort de votre habitat et le rend plus agréable à vivre.

Isoler votre cave à 1 € symbolique

Grâce au programme pacte énergie solidarité et le dispositif de CEE ou C2E (certificat d’économie d’énergie), vous pouvez dès aujourd’hui bénéficier de l’offre d’isolation à 1 € symbolique mise en place par l’état pour aider les foyers à revenus modestes.

Ce dispositif est introduit par la loi POPE de 2005 qui oblige ainsi les fournisseurs d’énergie et distributeurs de carburant à faire réaliser des économies à ces foyers, en contribuant au financement de leurs travaux de rénovation énergétique.

Cependant vous devez répondre à un certain nombre de critères afin d’être éligible au programme, notamment l’âge de la maison qui doit être supérieure à 2 ans, et par rapport à vos ressources, vos revenus annuels ne doivent pas dépasser le barème de revenus établi par l’ANAH en fonction de la zone géographique et du nombre de personnes à charge.

Ils nous ont déjà fait confiance !